Tout savoir sur le ramonage d’un poêle à bois

26 mai 2020 Ramonage poele à bois

Quand viennent l’hiver et les périodes glaciales, tous les foyers français commencent à penser à des solutions pour apporter de la chaleur dans leur maison. Le poêle à bois est un des plus prisés en termes de système de chauffage. Cette appréciation est due à ses multiples avantages : il est à la fois économique et écologique. En effet, ce type de chauffages utilise un des combustibles les moins chers du marché et qui réduisent les rejets de gaz à effets de serre et autres particules nocives.

Cependant, pour assurer son fonctionnement et éviter tout accident, cet équipement nécessite un entretien régulier de façon rigoureuse. Ainsi, nous allons aborder la question du ramonage du poêle à bois pour vous aider à mieux entretenir votre système de chauffage afin d’optimiser sa durée de vie.

  • WOLFPACK 22021238 Poêle à bois en tôle mixte n°2 avec sortie verticale
    Sortie de fumée verticale. Poêle à bois avec grille de sécurité. Récupérateur de cendres. Hauteur sans les pieds : 460 mm Diamètre : 310 mm. Diamètre du tube : 100 mm. Diamètre de l'ouverture : 190 mm.
  • Prity Poêle à bois en fonte 10 kW K2CP
    Plateau en fonte avec 1 plaque de cuisson sur le dessus. Multi-combustible, facile d’utilisation, d’entretien et de nettoyage. Respectueux de l'environnement si vous utilisez du bois provenant de sources durables. Chambre de combustion doublée en brique. Verre en céramique de fabrication japonaise, 5 mm d’épaisseur. Conduit de fumée – Pour contrôler les courants d'air qui s’échappent de la cheminée. Grand cendrier avec un ajusteur pour un nettoyage facile à l'air entrant. Dimensions du poêle (l x p x h) : 510 x 500 x 810 mm. Dimensions du foyer (l x p x h) : 410 x 310 x 420 mm. Alimentation à partir de l'espace : 10 kW Diamètre de la cavité du conduit : 130 mm. Poids : 90 kg. Certifié CE, EN 13240. Température du gaz de combustion : 329°C. Teneur en poussière : 8 g/m³. Quantité de monoxyde de carbone dans le gaz de combustion : 0,0302-0,0633 g/m³, 0,79 %. Efficacité : 77,4 %.
  • Godin 388117 - Poele à Bois
    livraison en bas de chez vous, france metropolitaine uniquement controle du colis obligatoire en presence du transporteur

Pourquoi ramoner son poêle à bois ?

La principale raison pour effectuer le ramonage du poêle à bois concerne une obligation légale. En effet, le règlement sanitaire départemental type (RSDT) fixe des règles à ce sujet. Pour les installations de chauffage qui utilisent du combustible comme les poêles à bois, le ramonage devra être effectué deux fois par an, dont une fois pendant la période d’utilisation et l’autre fois avant ou après. Cette étape est obligatoire pour des raisons de sécurité. Il assure la sécurité et la santé des occupants du logement. En effet, il permet d’éviter les intoxications au monoxyde de carbone.

En outre, le conduit d’évacuation d’un poêle à bois offre un meilleur tirage une fois ramoné, ce qui assure des meilleures performances aux poêles. Ce dernier propose un rendement plus optimisé qui permet de réduire la pollution générée par les fumées ainsi que la consommation de bûche. De plus, en cas de sinistre, si vous n’avez pas effectué les entretiens appropriés sur votre poêle à bois, vous ne pourrez pas bénéficier d’une couverture par l’assurance pour installer le chauffage. De ce fait, le ramonage du poêle à bois devient une question d’obligation.

À qui revient l’obligation du ramonage ?

Même si de nombreuses situations peuvent se présenter, l’obligation du ramonage revient avant tout à l’utilisateur du poêle à bois. Voici quelques cas de figure :

  • Un propriétaire de logement utilisant un poêle à bois devra prendre en charge son ramonage
  • Un propriétaire bailleur qui fait louer son bien exigera au locataire d’effectuer le ramonage. Cependant, le propriétaire devra vérifier l’état des conduits avant signature de contrat de bail et prendre en charge le ramonage à chaque changement de locataire.
  • Un syndic devra s’en occuper en cas de copropriété et si l’installation est collective. Cependant, vérifiez bien que l’utilisation du poêle est autorisée dans votre immeuble.
poele-à-bois

Pourquoi faire appel à un professionnel du ramonage ?

Dans tous les cas de figure, le ramonage du poêle à bois devra être effectué par un professionnel, surtout pour le ramonage annuel. Le professionnel pourra vous remettre un certificat de ramonage qui attestera son intervention. En outre, il devra également vous présenter la vacuité du conduit sur sa longueur et éventuellement les anomalies constatées.

D’ailleurs, vous devez conserver précieusement ces documents qui pourront vous être demandés en cas de sinistre. Ils permettront de justifier votre obligation d’entretien en cas d’incendie ou de dégagement de monoxyde de carbone. L’absence de ce document et donc de ramonage pourra vous coûter une amende de troisième classe allant jusqu’à 450 euros. Par ailleurs, vous pouvez également effectuer un ramonage de poêle à bois partiel entre temps, généralement tous les deux ou trois mois. Ce n’est pas une question d’obligation dans ce cas, mais d’une simple démarche volontaire qui pourra améliorer les performances de votre poêle de bois. Vous pouvez le réaliser vous-même, car il s’agit de nettoyer le poêle en balayant ou aspirant les cendres. Par la même occasion, il est également conseillé de nettoyer les vitres et les parois intérieures.

Quel est le principe du ramonage ?

Pour bien réaliser le ramonage, il faudra l’effectuer en plusieurs étapes.

Première étape : préparation du ramonage

La préparation est une étape cruciale avant la réalisation de ramonage. Elle consiste à protéger le sol avant de vider la poêle de toutes ses cendres. Ainsi, vous devez installer une bâche autour de l’appareil pour éviter que les cendres ne viennent se déverser sur le sol et l’abîmer. Ensuite, ôtez la plaque supérieure pour dégager l’ouverture du conduit.

Deuxième étape : ramonage du conduit du poêle à bois

Cette étape consiste spécifiquement à limiter les risques d’incendie. Le but est d’éliminer le maximum de déchets et de résidus de combustion qui se sont déposés dans le conduit d’aération. Pour ce faire, commencez par introduire une canne ou une perche équipée d’un hérisson à travers le conduit. Ensuite, effectuez un mouvement de va-et-vient pour faire tomber la sue et les bouchons. Afin de pouvoir nettoyer le conduit sur toute sa hauteur, vous devez ajouter progressivement de nouvelles cannes. Une fois que vous avez fini le haut, démonter les cannes une par une pour les faire descendre dans le conduit.

Cette technique est appropriée quand on ramone le conduit depuis l’ouverture de l’âtre. Mais vous pouvez également désencrasser le conduit en procédant depuis le toit. Effectuez juste les mêmes gestes en faisant descendre les cannes vers le poêle à bois.

Troisième étape : entretien de l’appareil de chauffe

installer une poele à bois

Cette étape vous permettra d’optimiser le fonctionnement de votre poêle à bois. Ainsi, vous devez vous débarrasser des suies sur l’appareil de chauffe à l’aide d’une brosse métallique. Éliminez également les cendres et divers résidus sur le déflecteur avec un aspirateur de cendres ou une balayette.

Par la même occasion, vous devez aussi nettoyer les canaux de circulation de fumée. Pour ce faire, en tant que professionnel, vous devez démonter les trappes et nettoyer avec un goupillon. Une fois les trappes nettoyées, il faudra les remettre à leur place.

Quatrième étape : vérification du fonctionnement du poêle et du tirage

Quand toutes les étapes seront achevées, l’intervention se termine par une vérification du fonctionnement du poêle et du tirage. Ainsi, le professionnel devra mettre le poêle à bois en marche. Donc, après allumage du feu et mise en service du poêle, il faudra se rendre à l’extérieur pour vérifier si la fumée s’évacue très bien et sans problème.

Le certificat de ramonage ne sera livré qu’à la fin de ces interventions. Ceci garantira donc que le conduit d’évacuation a bien été nettoyé de tous ses résidus et que l’installation fonctionne parfaitement.

  • Prity K1CPW8 Poêle en fonte avec échangeur à eau
    Poêle à bois très efficace, parfait pour votre salon, salle à manger ou cuisine. Chauffe-eau intégré pour un système de chauffage central. La chambre de combustion est équipée d’une vitre en céramique résistante à la chaleur. Grille en fonte. Deuxième porte. Poignées de porte en bois. Compartiment intégré pour le rangement et le séchage du bois humide.
  • Poêle à bois d'angle avec sortie de fumée 2 portes 9/14 kW
    Modèle : PANORAMA 2 Caractéristiques : - 2 portes - Modèle d'angle - Convection de chaleur - Système de lavage d'air en verre - Sortie supérieure du conduit Qualité certifiée conforme aux normes européennes : EN13240 Classe d'efficacité énergétique : A Dimensions du poêle (L x l x h) : 480/480/970 mm Dimensions du foyer (L x l x h) : 400/400/470 mm. Longueur maximale des bûches : 370 mm - Poids : 70 kg - Puissance nominale de chauffage : 9 kW - Diamètre du tuyau : 150 mm - Efficacité : 68,9 %. La chambre de combustion est doublée de briques réfractaires et équipée de verre céramique résistant à la chaleur. Grille en fonte. Équipé de deux amortisseurs manuels : - Amortisseur avant pour contrôler l'alimentation en air - Amortisseur de fumée pour régler l'intensité de la flamme. Rabat d'air secondaire qui augmente la température de combustion, l'efficacité et empêche la fumigation du verre. Couleur : gris. Type de carburant : combustible solide comme le bois, le charbon, les briquettes, la tourbe, etc.
  • Godin 420012 - Poele à Bois